Reconversion et évolution professionnelle - Nextformation
satisfaction des participants Nextformation est adh�rent FFP Nextformation est certifi� OPQF

6 conseils pour bien préparer votre soutenance orale


Vous avez passé des mois intenses de formation et vous arrivez maintenant à la fin de votre cursus… Place aux examens !

Après les épreuves écrites, il vous reste une épreuve à passer, mais pas des moindres : la soutenance orale ! Pas d’inquiétude, nous vous donnons quelques conseils pour réussir avec brio votre examen.

 

1. Connaitre son sujet

Cela peut paraitre évident, mais il est important de le rappeler : vous devez connaitre votre sujet sur le bout des doigts.

Si vous savez de quoi vous parlez, vous serez beaucoup plus à l’aise et cela se ressentira dans votre présentation orale : aisance, crédibilité, assurance gestion du stress, élocution, etc.

2. Ne pas prendre trop de notes

L’épreuve orale est un discours parlé… et non pas lu ! Vous ne devez pas passer votre soutenance les yeux rivés sur votre feuille, à lire vos notes. Cela vous pénalisera très fortement et vous n’arriverez pas à accrocher l’attention du jury.

Prenez des notes oui, mais brèves. Listez les grands points à aborder et les passages à ne pas omettre pour vous repérer tout au long de votre soutenance. L’idée est de pouvoir y jeter un coup d’œil de temps en temps pour vous rassurer… mais vous ne devez pas en dépendre !

3. S’appuyer sur une présentation PPT

L’alternative à la prise de notes est la présentation PowerPoint. Beaucoup de candidats utilisent ce support lors de leur soutenance pour appuyer leurs propos… et c’est une bonne chose.

Sur votre PowerPoint, ne rédigez pas trop de texte car cela jouera en votre défaveur. Insérez plutôt votre plan, des illustrations ainsi que les notions-clefs de votre présentation.

Attention : Le PPT est un support visuel pour votre auditoire, vous ne devez pas le lire !

4. S’entrainer devant un proche  

Une fois que vous aurez défini votre discours, il est temps de vous lancer. Demandez à l’un de vos proches de jouer au jury pour que vous puissiez vous entrainer de réelles conditions… Et qu’il n’hésite pas à vous poser des questions !

Vous n’avez personne dans votre entourage pour vous aider ? Entrainez-vous devant votre miroir, en parlant à voix haute.

5. Gérer son temps

La principale contrainte de l’épreuve orale est le temps. Vous devez être en mesure de synthétiser votre présentation dans un laps de temps précis.

Structurez vos parties et estimez le temps accordé à chacune d’entre elles pour avoir une vision globale. Puis, chronométrez-vous ! C’est le meilleur moyen pour vous préparer dans de réelles conditions d’examen.

6. Anticiper les questions

A la fin de votre présentation, le jury vous posera très probablement des questions : des points à approfondir, des notions à définir… Mais ces questions peuvent également faire l’objet d’un regard critique sur votre travail : les écueils à éviter, la méthodologie de travail adoptée, etc.

Préparez-vous à toutes les questions qui pourraient vous être posées afin de ne pas être surpris(e) le Jour J.

 

Finalement, quel que soit l’objet de votre oral : soutenance, exposé, dossier professionnel… Suivez ces 6 conseils pour assurer le jour J !

Dernier conseil : gérez votre stress, il ne doit pas prendre le dessus sur vous. Canalisez-le pour en faire une force positive.

 

Actualités, événements, formations, soyez les premiers informés en nous suivant sur les réseaux sociaux