Reconversion et évolution professionnelle - Nextformation
satisfaction des participants Nextformation est adh�rent FFP Nextformation est certifi� OPQF

Réussir son entretien d’embauche, mode d’emploi


Vous avez postulé au sein d’une entreprise et celle-ci est prête à vous recevoir ? Vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour décrocher ce poste ? Pour y arriver et ne pas stresser, une solution : la préparation. Apprendre à parler de soi, de son parcours, de son projet, et en lien avec les attentes du recruteur, cela se prépare.

La préparation « psychologique »

Comme un sportif avant un match, vous allez chercher à vous motiver et vous mettre dans de bonnes conditions. Vous allez donc vous appuyer votre candidature sur des éléments maîtrisés (votre préparation en amont) et sur une certitude : il y a des points qui ont nécessairement motivés votre interlocuteur à vous rencontrer.   

Sachez également que le recruteur va vous évaluer sur des critères objectifs (en éclaircissant des points de votre CV, votre maîtrise technique, …) et beaucoup sur des critères plus subjectifs (personnalité, feeling par rapport à son équipe, les valeurs de l’entreprise, …).

Une règle absolue : soyez-vous même, ayez confiance et exprimez-vous !

Votre entretien

> Soyez à l’heure ! Laisser une marge de 20 minutes. Repérez l’adresse et les commodités aux alentours. Demandez des précisions à l’entreprise type code ou étage afin de ne pas paniquer une fois sur place. Choisissez la solution la plus fiable pour vous rendre au lieu de rendez-vous (favoriser le métro dans Paris).

> Munissez-vous de la copie du CV envoyé au recruteur, du descriptif du poste et d’un bloc note. Prendre des notes est une marque d’attention envers votre interlocuteur. Votre bloc note peut vous servir de mémo pour votre présentation et inclure les points essentiels que vous souhaitez éclaircir sur le poste.

> Prenez vos marques : avoir devant vous votre bloc-notes, votre préparation à l’entretien, vos questions, votre stylo… sont autant d’outils familiers qui sont des points d’ancrage pour vous.

En général, l’entretien classique se compose de 2 parties :

1- Votre présentation (formations, expériences et motivations) : à vous d’être convaincant sur vos compétences et votre détermination.

2- Une présentation de l’entreprise et du poste par le recruteur : c’est l’occasion de montrer votre valeur ajoutée. Poser des questions au recruteur est essentiel : cela prouve votre motivation et votre intérêt pour l’entreprise. N’oubliez pas que l’entretien est un moment d’échange équilibré entre vous et le recruteur : à vous de vérifier que le poste proposé correspond bien à vos attentes, et au recruteur de vérifier que vous correspondez au poste.

Les différentes phases de l’entretien :

> La prise de contact, généralement le recruteur vient vous chercher : poignée de main franche, regard direct, pas de commentaires bateaux (comme « ils sont beaux vos bureaux, il est rapide votre ascenseur, c’est une vraie galère de se garer dans votre quartier, … »).

> L’introduction du recruteur : s’il a souhaité vous rencontrer, c’est donc qu’il y a des éléments qui lui ont plu dans votre CV. Demandez-lui lesquels. Rares sont les candidats qui le font, mais cela peut être un point de départ très favorable pour démarrer votre présentation :

- Quels sont les éléments qui ont retenu votre attention dans mon parcours ?
- Souhaitez-vous que je développe un ou des points particuliers ?

> Votre présentation : 10 minutes maximum (facile à tenir puisque vous vous êtes entraîné). Evitez la relecture du CV, prenez du recul, synthétisez vos expériences, pensez bénéfices retirés pour vous / valeur ajoutée apportée à votre employeur, amenez le recruteur sur votre terrain en le laissant vous demander des précisions. Soyez précis et enthousiaste quand vous parlez de vos expériences :

- Nom de l’entreprise et son secteur d’activité
- Poste occupé – description de l’équipe (travail en binôme ou en autonomie)
- Missions effectuées et les compétences que vous avez pu développer lors de ces expériences.

> Les questions du recruteur : il va chercher des précisions, vérifier les informations que vous venez de lui fournir avec celles de votre CV et éventuellement vous pousser pour voir comment vous réagissez sous pression.

- Quelles sont vos qualités ?
- Quels sont vos défauts ?
- Pourquoi êtes-vous le meilleur candidat pour ce poste ?
- Pourquoi avez-vous postulé à notre offre d’emploi ?
- Pourquoi avez-vous postulé au sein de notre entreprise ?
- Qu’attendez-vous de votre tuteur ?
- Avez-vous eu des expériences délicates durant votre parcours ?
- Parlez-moi de vous…
- Qu’est-ce qui vous motive dans la vie ?
- Qu’est-ce qui vous démotive dans la vie ?
- Quel est votre projet professionnel ?
- Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

> L’échange : profitez de toutes les occasions laissées pour rebondir en posant une question et établir le dialogue. Un recruteur se fait aussi son opinion à travers les questions posées et votre gestion de l’entretien (en particulier sur des postes de management ou commerciaux). Au fil de l’entretien, posez les questions et montrez que vous cherchez vraiment à qualifier ce que pourrait être votre futur emploi :

- Quelles sont les valeurs que vous véhiculez en interne ?
- Pouvez-vous me décrire l’organisation du service que j’intègrerais ?
- La question sur l’entreprise : demander une précision sur l’entreprise, mais en mettant en valeur le fait que vous vous êtes déjà soigneusement renseigné en amont.
Exemple : « J’ai lu, dans une interview de votre DG, que vous renforciez votre présence en Asie, pouvez-vous m’en dire un peu plus ? ».
- La question sur le marché : interroger votre interlocuteur sur une tendance de son marché… sur laquelle vous avez vous-même quelque chose à dire. Si vous possédez des idées étayées sur la question, montrez que vous avez déjà réfléchi à des sujets qui impactent le développement futur de l’entreprise. En restant mesuré bien sûr : vous n’êtes pas là pour dispenser un cours magistral.
- Quel est votre univers concurrentiel ?
- Quels sont vos projets sur du moyen et long terme ?
- Quelle est la suite du processus de recrutement ?

La conclusion

Attention, elle est bâclée par 90% des candidats ! La dernière impression est aussi importante que la première. Demandez à votre interlocuteur quelles sont les prochaines étapes du recrutement, qui vous rappellera, dans combien de temps, qui joindre si vous avez d’autres questions, …

Après l’entretien, envoyez un mail récapitulatif en mettant en évidence vos compétences en adéquation avec le poste proposé, votre compréhension des enjeux et votre détermination.

> Suivez nos conseils pour rédiger un email après un entretien.

Actualités, événements, formations, soyez les premiers informés en nous suivant sur les réseaux sociaux