Reconversion et évolution professionnelle - Nextformation
satisfaction des participants Nextformation est adh�rent FFP Nextformation est certifi� OPQF

Comment financer votre formation ?

Comment faire financer sa formation professionnelle ? Qui peut payer une formation ? Comment trouver un financement pour une formation ? Comment obtenir une aide financière pour sa formation ? Vous souhaitez suivre une formation mais ne savez pas comment la financer ?

Quelle que soit votre situation professionnelle, un ou plusieurs dispositifs de financement existe(nt) pour prendre en charge votre projet de formation et booster votre carrière professionnelle. Si vous souhaitez de plus amples informations ou simplement vous faire accompagner dans le montage de votre dossier de financement, contactez nos conseillers pédagogiques.



Pour tous les actifs :


Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Depuis le 1er janvier 2019, dans le cadre de la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel, le CPF est crédité en euros et non plus en heures. Le compte personnel de formation est mobilisable pour suivre une formation, dès lors que cette dernière est éligible.

Quel public ?
Le compte personnel de formation (CPF) est ouvert à toute personne en emploi ou en recherche d’emploi jusqu’à leur décès.
Ce droit est utilisable et géré par l'intermédiaire d'un site internet moncompteactivite.gouv.fr

A noter
Le CPF repose sur des règles communes mais peut être adapté au statut du titulaire du compte : salarié, non salarié, demandeur d’emploi, agent public ou travailleur handicapé en ESAT.

Besoin d’aide ?
Nos conseillers pédagogiques vous accompagnent dans l’élaboration de votre projet de formation et le montage de votre dossier de financement.

Contactez-nous !





Si vous êtes salarié d'entreprise :


Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Depuis le 1er janvier 2019, dans le cadre de la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel, le CPF est crédité en euros et non plus en heures. Le compte personnel de formation est mobilisable pour suivre une formation, dès lors que cette dernière est éligible.

Quel public ?
Le compte personnel de formation (CPF) est ouvert à toute personne en emploi ou en recherche d’emploi jusqu’à leur décès.
Ce droit est utilisable et géré par l'intermédiaire d'un site internet moncompteactivite.gouv.fr

A noter
Le CPF repose sur des règles communes mais peut être adapté au statut du titulaire du compte : salarié, non salarié, demandeur d’emploi, agent public ou travailleur handicapé en ESAT.

Besoin d’aide ?
Nos conseillers pédagogiques vous accompagnent dans l’élaboration de votre projet de formation et le montage de votre dossier de financement.

Contactez-nous !


Le dispositif Pro-A

La loi Avenir professionnelle crée un nouveau dispositif afin de redynamiser les modalités de formations ouvertes aux salariés : la reconversion ou la promotion par alternance (Pro-A).

Pour quel public ?
Les salariés dont la qualification est inférieure ou égale à un niveau II (grade licence) qui souhaitent acquérir un niveau de qualification supérieur ou identique à celui détenu par le biais d’une certification RNCP.

Le financement est identique aux contrats en alternance. L’opérateur de compétences (OPCO) prend en charge les frais pédagogiques et les frais annexes d’une action de reconversion ou de promotion par alternance.

Quelles modalités ?
Le contrat de travail fait l’objet d’un avenant qui précise :
- La durée de la reconversion ou de la promotion par alternance.
- L’objet de cette reconversion/ promotion par alternance.

L’employeur désigne, parmi les salariés de l’entreprise, un tuteur chargé d’accompagner chaque bénéficiaire de la reconversion ou de la promotion par alternance.

Besoin d’aide ?
Nos conseillers pédagogiques vous accompagnent dans l’élaboration de votre projet de formation en alternance.

Contactez-nous !


Le Plan de développement des compétences

Parmi les changements adoptés par la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel (2018), on recense la fin du plan de formation et la naissance de son successeur : le plan de développement des compétences – depuis le 1er janvier 2019.

Le plan de développement des compétences est à l’initiative de l’employeur. Il permet aux salariés de suivre des formations en situation de travail (FEST), des formations en présentiel ou des formations en distanciel.


Le plan de développement des compétences : pour quel public ?

Côté employeur :
Si vous envisagez de mettre en place un plan de développement des compétences, vous devez au préalable consulter les représentants du personnel. Toutes les entreprises peuvent y avoir recours, quelle que soit leur taille.

Côté salarié :
Tous les salariés peuvent être visé par une action de formation dans le cadre d’un plan de développement des compétences. Le salarié ne peut refuser de suivre cette action de formation : l’employeur est en droit de qualifier un refus de s’y soumettre à une faute professionnelle.

Si le salarié souhaite suivre une formation prévue dans le cadre du plan de développement des compétences, il peut librement formuler sa demande à qui de droit sans obligation de suivre une procédure. L’employeur est lui, libre d’accepter ou refuser cette demande. S’il accepte, ce départ en formation sera assimilé, au même titre que tous les départs en formation dans le cadre d’un plan de développement des compétences, à une exécution normale du contrat de travail.

Dans le cas où la formation se déroulerait en dehors du temps de travail, le refus du salarié ne constitue ni une faute professionnelle ni un motif de licenciement. D’autres motifs de refus peuvent également entrer dans ce cas de figure (liés par exemple aux conditions de départ en formation : formation très éloignées ou trop longues etc.). Les conséquences de ces refus peuvent être étudiées et tranchées au cas par cas par le Conseil des Prud’hommes.


Statut, rémunération et financement de la formation :

En tant que salarié suivant une formation dans le cadre d’un plan de développement des compétences, vous bénéficiez de tous les avantages de votre contrat de travail. En effet, comme mentionné, votre départ en formation est considéré comme l’exécution normal de votre contrat.

À ce titre, vous continuerez de percevoir votre rémunération, de bénéficier d’une protection sociale ainsi que d’une couverture en cas d’accident du travail. La prise en charge du coût de votre formation est assurée par l’employeur. Dans la majorité des cas la formation a lieu sur le temps de travail mais il peut arriver qu’elle se déroule hors du temps de travail. Le salarié dispose de 8 jours pour se rétracter sans que cela ne constitue une faute professionnelle ou un motif de licenciement.

Pour les entreprises de moins de 50 salariés, la prise en charge des actions de formation, la rémunération des salariés, les cotisations sociales et les frais annexes (transport, hébergement, restauration) est assurée par les OPCO. Ces derniers peuvent également financer les entreprises de 50 salariés et plus dans le cadre du versement volontaire.


Que se passe-t-il à la fin de la formation ?

Dès la fin de votre formation, vous réintègrerez votre poste de travail ou un poste équivalent (à rémunération et qualification égales). Votre employeur n’est pas en obligation de réévaluer votre rémunération ni votre qualification sauf s’il s’y est engagé ou que le contrat de travail ou encore la convention collective prévoit cette reconnaissance. Mettez toutes les chances de votre côté ! Prenez contact avec nos conseillers pédagogiques afin de bénéficier d’un accompagnement personnalisé.

Contactez-nous !


Le CPF de Transition Professionnelle

Le projet de transition professionnelle est un nouveau dispositif permettant à tout salarié de mobiliser son compte personnel de formation (CPF) afin de financer une reconversion professionnelle. Le CPF de transition professionnelle (CPF-TP) remplace le Congé Individuel de Formation (CIF) à compter du 1er janvier 2019. La construction du projet de transition professionnelle peut être accompagnée par un Conseiller en Evolution Professionnelle (CEP).

Qui valide et prend en charge mon projet de transition professionnelle ?
- Période transitoire : du 1er Janvier au 31 décembre 2019 : Fongecif
- A partir du 31 décembre 2019 : le CPIR (Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale)

Quelle prise en charge ?
Le Fongecif (pendant la période de transition) ou la Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale (CPIR) prend en charge :
- Le coût de la formation
- La rémunération du salarié
- Les cotisations de Sécurité sociale afférentes
- Les charges légales et conventionnelles assises sur cette rémunération

Les plafonds sont définis fonction du coût de la formation et da la rémunération du candidat.

Mobilisation du CPF
Le salarié ayant opté pour une reconversion professionnelle contribue au financement de l’action de formation choisie. Il le fait en mobilisant les droits inscrits sur son compte personnel de formation. Ce droit est utilisable et géré par l'intermédiaire d'un site internet moncompteactivite.gouv.fr.


Besoin d’aide ?
Nos conseillers pédagogiques vous accompagnent dans l’élaboration de votre projet de formation et le montage de votre dossier de financement.

Contactez-nous !





En cas de licenciement :


Plan de Départ Volontaire

Le Plan de Départ Volontaire peut permettre à une entreprise confrontée à un contexte économique défavorable de réduire sa masse salariale sans recourir à une procédure de licenciement économique. Le plan de départ volontaire peut présenter des avantages séduisants aussi bien pour l'employeur que pour les salariés souhaitant changer d'entreprise.

La procédure induite dans le départ volontaire est largement simplifiée. Si les indemnités légales de licenciement n’ont pas à être versées, le salarié volontaire au départ percevra des indemnités bien plus avantageuses que lors d’un licenciement, même au motif économique. Il bénéficiera en outre d’une convention de reclassement personnalisée.

Besoin d’aide ?
Nos conseillers pédagogiques vous accompagnent dans l’élaboration de votre projet de formation et le montage de votre dossier de financement.

Contactez-nous !


Le Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE)

Lors de licenciements économiques importants, les employeurs ont l’obligation de mettre en place un Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE). Les entreprises concernées sont les entreprises de 50 salariés ou plus qui envisagent le licenciement économique collectif d’a minima 10 salariés sur une période de 30 jours. Les conditions de départ dans ce cadre sont généralement avantageuses : indemnités de départ, budgets de formation, accompagnement, congé de reclassement avec maintien de la rémunération…

Le plan de sauvegarde de l’emploi doit prévoir diverses mesures et notamment des actions de formation, de validation des acquis de l’expérience ou de reconversion - de nature à faciliter le reclassement des salariés.

Besoin d’aide ?
Nos conseillers pédagogiques vous accompagnent dans l’élaboration de votre projet de formation et le montage de votre dossier de financement.

Contactez-nous !





Si vous êtes demandeur d'emploi :


Aide Individuelle à la Formation (AIF)

L’Aide Individuelle à la Formation (AIF) sert à financer les actions de formation qui ont pour objectif un retour rapide et durable à l’emploi. Ce dispositif de financement de la formation est accessible uniquement si les autres aides en matière de formation allouées par Pôle Emploi (POE – Préparation Opérationnelle à l’Emploi ou l’action de formation préalable au recrutement) ne peuvent pas être mobilisées. Si vous souhaitez bénéficier de ce dispositif, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre conseiller Pôle Emploi. Le projet devra être validé par votre conseiller dans le cadre d’un projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE).


Quelle prise en charge ?

L’AIF vous donne droit à l’aide à la mobilité qui couvre partiellement :
- Les frais d’inscription;
- L’achat de matériel;
- L’inscription à un examen ou un concours.



Quelle rémunération ?

Vous pouvez bénéficier de :
- AREF (Allocation d’aide au retour à l’emploi formation) dans le cas où vous percevez l’ARE (Allocation d’aide au retour à l’emploi);
- La RFF (Rémunération de fin de formation) dans le cas où vous auriez épuisé vos droits à l’ARE (Allocation d’aide au retour à l’emploi) et L’ASP (Allocation de sécurisation professionnelle);
- LA RFPE (Rémunération des formations de Pôle emploi) si vous utilisez votre contrat de sécurisation professionnelle (CSP) mais vous ne percevez pas l’ASP (Allocation de sécurisation professionnelle).

Besoin d’aide ?

Nos conseillers pédagogiques vous accompagnent dans l’élaboration de votre projet de formation et le montage de votre dossier de financement.

Contactez-nous !


Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Depuis le 1er janvier 2019, dans le cadre de la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel, le CPF est crédité en euros et non plus en heures. Le compte personnel de formation est mobilisable pour suivre une formation, dès lors que cette dernière est éligible.

Quel public ?
Le compte personnel de formation (CPF) est ouvert à toute personne en emploi ou en recherche d’emploi jusqu’à leur décès.
Ce droit est utilisable et géré par l'intermédiaire d'un site internet moncompteactivite.gouv.fr

A noter
Le CPF repose sur des règles communes mais peut être adapté au statut du titulaire du compte : salarié, non salarié, demandeur d’emploi, agent public ou travailleur handicapé en ESAT.

Besoin d’aide ?
Nos conseillers pédagogiques vous accompagnent dans l’élaboration de votre projet de formation et le montage de votre dossier de financement.

Contactez-nous !


L’Aide Individuelle Régionale vers l’Emploi

L’AIRE ou Aide Individuelle Régionale vers l’Emploi facilite l’accès ou le retour à l’emploi en Ile-de-France. La Région a investi des sommes importantes pour permettre aux Franciliens demandeurs d’emploi de se qualifier pour des métiers rares ou des secteurs à tension.

Nouveauté : depuis le 8 janvier 2019, la liste des formations certifiantes éligibles a évolué.

Découvrez nos formations éligibles à l’AIRE :
- Conseiller(e) en insertion professionnelle
- Designer(euse) web


Suis-je éligible à l’AIRE ?

Vous pouvez bénéficier de l’Aide Individuelle Régionale vers l’Emploi si :
- Vous êtes demandeur d’emploi résidant en Ile-de-France.
- Vous êtes un jeune en situation d’insertion professionnelle résidant en Ile-de-France.
- Vous êtes reconnu travailleur handicapé résidant en Ile-de-France.
- Vous résidez dans des quartiers prioritaires de la politique de la Ville (QPV).
- Etc.

Mettez toutes les chances de votre côté ! Prenez contact avec nos conseillers pédagogiques afin de bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour monter votre dossier de financement. Contactez-nous sans plus attendre !


Quelles sont mes démarches ?

Pour bénéficier de l’AIRE, votre formation doit être certifiante et éligible à ce dispositif. Le cas échéant, vous devez justifier d’une promesse d’embauche conditionnée à la réalisation d’une formation certifiante. Cette formation doit être complémentaire de l’offre des programmes régionaux. Vous pouvez effectuer vos démarches sur la plateforme de la région Ile-de-France : mesdemarches.iledefrance.fr. Si vous souhaitez constituer votre dossier d’inscription, prenez contact avec nos conseillers pédagogiques. Ils vous accompagneront dans vos démarches et dans le montage de votre dossier de financement.

Contactez-nous !





Pour les militaires :


Militaires

A partir de 4 ans d’ancienneté, un militaire est éligible au congé de reconversion. Pendant ce congé, il pourra suivre une formation professionnelle et être accompagné vers l’emploi de son souhait.

Défense Mobilité, le service ministériel de transition professionnelle prévoit un accompagnement individuel et personnalisé ayant pour objectif l’accompagnement vers l’emploi du personnel en retour à la vie civile. Il est important de noter que tout militaire, à partir d’une ancienneté de service de 6 mois (à la fin de sa période probatoire) peut bénéficier d’un accompagnement par Défense Mobilité.

Il est recommandé d’effectuer sa démarche de reconversion 18 mois avant le départ de l’institution. Pour ce faire, vous devez prendre rendez-vous auprès de votre conseiller en transition professionnelle. Ce dernier est en charge de l’étude du parcours et de la validation du retour à l’emploi ou de la mise en place d’un projet de formation.

Période de formation
- Sous la forme d’un congé de reconversion d’une durée maximale de 120 jours ouvrés, fractionnables.
- Sous la forme d’un congé complémentaire de reconversion d’une durée maximale de 6 mois consécutifs.

Les formations peuvent être dispensées en milieu militaire – au Centre Militaire de Formation Professionnelle (CMFP) situé à Fontenay-le-Comte (85).

Contactez-nous !

Nos conseillers pédagogiques vous accompagnent dans l’élaboration de votre projet de formation et le montage de votre dossier de financement. Contactez-nous !


http://www.reconversion.nextformation.com/financement